La vidéo virale du moment : « Letter to Asma », des femmes d’ambassadeurs lancent un appel à la première dame syrienne

 

Nous parlions du succès fulgurant de la très hollywoodienne Kony 2012 il y a quelques semaines. Depuis 4 jours une nouvelle vidéo virale a fait son apparition sur la toile, certes nettement moins buzzante mais néanmoins digne d’être mentionnée : « International letter & petition to Asma al Assad » qui totalise près de 230 000 reproductions sur Youtube à ce jour.

Cette vidéo de 4 minutes, soit 26 de moins que Kony, est un appel lancé par les deux épouses des ambassadeurs allemand et britannique à l’ONU à la femme du dictateur Bachar al Assad, afin d’exhorter cette dernière à raisonner son mari et cesser les massacres en Syrie.

La vidéo s’accompagne d’une pétition visant à recueillir 25 000 signatures, et en a déjà récupéré plus de 23 000. Un hashtag #LettertoAsma comptabilise de nombreux tweets faisant circuler la pétition et la vidéo.

Composé d’une succession de photos et de morceaux de vidéos, commentés par une voix monocorde en fond, cet appel à la pitié et à la compassion de la femme du chef d’état se révèle sobre et efficace. Tout au long du film alternent des images de la première dame syrienne dans la presse, en visite présidentielle, dans un rôle tour à tour people et officiel, et celles de la souffrance des femmes et enfants syriens. Asma fait contraste avec ces images d’enfants morts ou blessés et de ces mères pleurant, victimes collatérales d’une répression aveugle. Un désespoir palpable ressort de ces images de désolation.

Cet appel spontané émanant de femmes traditionnellement laissées dans l’ombre, et peu habituées à intervenir sur des questions politiques, est une nouvelle illustration de l’utilisation percutante des réseaux sociaux pour appuyer une cause politico-humanitaire.

On peut cependant douter de l’impact positif qu’aura ce geste sur l’épouse du président syrien, décrite dans la vidéo comme un personnage égocentrique, superficiel et plutôt insensible, qui pourrait être agacée par les critiques dont elle est la cible.

Il ne reste qu’à espérer qu’elle saura faire abstraction de son ego et entendre cet appel de femme à femme.

Julie

Laisser une réponse