+33(1) 43 59 29 90 contact@gootenberg.fr

Et pour ceux qui restent à Paris au mois d’août …

Ha, Paris l’été ! Tous ceux qui restent dans la capitale au mois d’août vous le diront : on se croirait en province, avec un zeste d’’animation culturelle en plus, peut-être. Les irréductibles Parigots peuvent se sentir assaillis par le flot des touristes, qui ne parlent pas tous très bien le français… Les purs citadins n’aiment pas cette saison où la ville ne s’appartient plus et ils filent… à la campagne pour l’éviter ! Mais ceux qui restent en ville profitent souvent malgré eux du nouveau visage de la capitale. Le piéton est souriant, voire avenant et l’automobiliste – relativement – calme. Les politesses refleurissent à chaque pas de porte, rafraîchissant un air pas toujours très pur.

Ca nous donnerait – presque – l’impression d’être en vacances… D’ailleurs, nos clients ont tendance à croire que tout s’arrête pour nous du 15 juillet au 31 août. Surtout les étrangers, pour lesquels notre réputation nous précède. Pourquoi ? Parce que nombreux sont les journalistes qui prennent le large pendant cette période. Il faudrait pourtant leur dire que notre métier ne se limite pas aux coups de fil et l’arrangement des interviews !

L’été, c’est aussi la période idéale pour penser à de nouveaux axes de communication, surveiller les tendances des marchés, imaginer de nouvelles idées créatives qui écloront à la rentrée… C’est le moment où la relation client/agence prend une dimension originale : On peut se poser, faire le bilan des actions, celles qui fonctionnent et celles qui n’ont pas eu le succès attendu, réfléchir ensemble aux problématiques du second semestre, affiner les messages… C’est le moment de valoriser notre rôle de partenaires, d’affermir les bases de collaboration et continuer à avancer ensemble.

Et comme le climat se prête à la décontraction, cela nous permet également de nous connaître sous un angle plus personnel. Les décideurs se relaxent – un peu – et ils sont plus ouverts aux discussions individuelles, encore loin de l’effervescence de septembre. Aussi, pourquoi ne pas leur proposer des activités extra professionnelles, telles que nous les préconisons pour resserrer leurs liens avec les journalistes clefs ? Capitalisons sur ces moments de disponibilité pour consolider nos relations et aborder la rentrée de façon sereine.
Comme si le mois d’août marquait le printemps des relations publiques 😉

Anne-Gaël Girard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *