+33(1) 43 59 29 90 contact@gootenberg.fr

« Actualité commerciale »

Vous appelez une une rédactrice en chef pour lui proposer l’interview d’un chef d’entreprise et elle vous annonce tout de go : « Voyez avec ma commerciale ! Vous, vous vendez vos trucs. Ici, on commence par la pub et après on voit pour le rédactionnel ! » ? Aïe …

Bien sûr, ces pratiques ont toujours été de mise dans certains secteurs, plus particulièrement dans les petits supports manquant de moyens, où les titres de rédacteur et chef et directeur de la régie sont cumulés par Monsieur, tandis que Madame est à la fois grand reporter et chef comptable. Mais il semble que la crise soit aussi passée par là. Ainsi, voici trois expériences qui me sont arrivées ces dernières 24 heures.

D’abord un commercial qui se fait passer pour journaliste, finit par avouer qu’il travaille pour la régie mais conclut surtout par « ne vous inquiétez pas, je vous trouverai bien un journaliste pour parler de votre client, sans problème ! ».

Ensuite cette rédactrice en chef, responsable de la rédaction qui annonce très clairement que son magazine n’écrit qu’après achat d’espace.

Enfin, cet appel d’une régie qui me propose à titre gracieux de « l’actualité commerciale », « pour faire plaisir à votre client qui achète souvent chez nous ». Décryptons : cette dame me propose de lui envoyer un communiqué de presse – avec visuel- que quelques journalistes se chargeront de déguiser en actualité.

Trois en moins de 24h – et pour des clients différents ;-(

On entend dire que des rédactions de haut niveau recevraient de grosses pressions de la part des régies. Il n’y aurait pas, cette semaine, une seule de pub payée dans l’un news magazines les plus diffusés de l’hexagone… La presse va mal, et du coup nous aussi.

Quel avenir pour les RP dans un paysage médiatique aussi bas de plafond ? Nous avons tous besoin de rédactions indépendantes et crédibles, qui donnent un sens à notre métier. Messieurs les journalistes, nos intérêts ne sont pas éloignés des vôtres. Nous avons encore plus besoin les uns des autres si nous ne voulons pas que le futur des médias se résume à des prospectus commerciaux joliment mis en page.

Fabien Pecot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *