+33(1) 43 59 29 90 contact@gootenberg.fr

S’orienter vers la communication ?

Un article paru sur Eco89 « Qui sont vraiment les fils de pubs » m’a rappelé la pénurie d’information sur les écoles, pour les étudiants cherchant à s’orienter vers la communication, à l’époque (récente) où c’était mon cas.
Mais je constate que les choses se sont aujourd’hui – heureusement – améliorées. Ainsi, SMBG publie un classement (qui n’est pas moins discutable que les autres – ni plus), plusieurs sites présentent sans les classer diverses écoles publiques et privées (ici et ) et le site de l’étudiant donne les écoles de communication préférées des recruteurs avec accès à leurs commentaires (on regrettera qu’il n’y ait que 12 recruteurs interrogés, mais la démarche est apparemment la bonne).

Il y a donc plus de transparence qu’il y a quatre ans. En revanche, difficile d’y comprendre quelque chose car, hormis le CELSA et Sciences-Po que l’on retrouve dans tous les articles et classements, on constate que le master d’Assas ou celui de Rouen Business School, très bien classés par SMBG, ne sont pas repris sur le site de l’Etudiant. Inversement, on retrouve pas mal de privées dans les témoignages de l’Etudiant… là où SMBG ne retient que Sciencescom.

Si l’on croise les différents classements au moyen d’une méthodologie de bon sens (1), on obtient un classement qui pourrait être le suivant :

1 – CELSA

2 – Sciences Po

3 (ex-aequo) – EFAP

3 (ex-aequo) – ISCOM

5 – Rouen Business School

6 – Assas

7 (ex-aequo) – IEP

7 (ex-aequo) -Ecoles de commerce

7 (ex-aequo) -Université de Bourgogne

10 – Université Paris 1

Au-delà de ce classement qui fait la synthèse des classements existants, je veux surtout insister sur la nécessité de choisir un cursus adapté à sa propre sensibilité, et au poste que l’on souhaite occuper: comme le souligne bien Valérie Bonnement (Le Public Système) dans le classement de l’Etudiant : « à l’agence, nous distinguons les jeunes plus opérationnels (ISCOM, EFAP) et ceux destinés aux métiers de consultant et de manager de petites équipes », postes pour lesquels elle privilégie le CELSA ou les IEP.

Apportons ici une nuance : toutes les agences ne sont pas aussi structurées que Le Public Système, et la logique ne voudrait-elle pas que l’on commence, quoiqu’il arrive, par des postes plus opérationnels avant d’accéder à ceux d’encadrement et de conseil ?

Il existe un parcours alternatif aux modèles ci-dessus et qui mérite d’être signalé puisqu’il n’apparaît (-ra) jamais dans aucun classement : une bonne formation aux métiers de la communication peut être basée sur une licence universitaire généraliste (psychologie, histoire, langues et civilisation, sociologie, sciences politiques…), suivie d’un master spécialisé incluant enseignement des techniques et stages en entreprises.

Ce parcours (assez proche du modèle Sciences Po d’ailleurs) prépare bien à nos métiers puisqu’il combine les avantages de l’université (autonomie, prise de recul, méthodes de recherche documentaire…) à ceux des écoles spécialisées (stages, travaux pratiques, réseaux professionnels…).

En conclusion, bon courage aux étudiants qui commencent le mois prochain, que ce soit  à l’ISCOM, en école de commerce ou à l’université 😉

Fabien Pecot

(1)   Méthodologie : 10 points sont attribués au premier de chaque classement, 9 au second etc., en pondérant les classements (coeff 2 pour SMBG et 3 pour l’Etudiant qui a l’avantage d’être argumenté et appuyé de témoignages). 5 points sont ajoutés par citation positive dans l’un des deux articles sélectionnés (coeff 1).

4 Responses to “S’orienter vers la communication ?

  • Très intéressante cette petite analyse !
    Le fait de mettre en confrontation l’opérationnel et le conseil est judicieux. Seulement, une telle analyse prendrait toute son ampleur lorsqu’en plus elle croiserait la distinction entre les métiers médias et hors médias 🙂

  • Et est-ce que vous avez des informations à communiquer à propos de l’ESP ?? Ou Sup de Pub ??

  • Comme nous le disons dans le billet, il existe de nombreuses écoles privées et publiques, et il est difficile de les évaluer.
    Concernant l’ESP et Sup de Pub: ce sont deux écoles dont nous avons entendu parler, sans pour autant les connaitre suffisamment pour pouvoir fonder un point de vue.
    Nous vous conseillons de vérifier si les diplômes qu’elles délivrent sont bien reconnus par l’État et à quel niveau, et par exemple de regarder sur Linked In ou viadéo où en sont les anciens élèves. Enfin, tout dépend de votre profil et de ce que vous voudriez faire plus tard.

Trackbacks & Pings

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *