+33(1) 43 59 29 90 contact@gootenberg.fr

L’@gora

« Les créateurs de possibles », voilà des mois qu’on nous « tease » avec ce fameux site qui devrait enfin ouvrir sous 24h selon les  blogueurs sélectionnés pour rencontrer NKM hier soir. Une « prise de risques » saluée par certains, ce qui contraste largement avec l’émotion négative provoquée par le lip-dub du même parti politique avant les vacances.

Greg analyse largement le lancement du réseau social de l’UMP sur son blog, je partage son analyse sur plusieurs points, notamment la prise de risque qui consiste à ouvrir la porte à toutes les doléances possibles et surtout à rendre impossible l’option « on enterre ce dossier que l’on ne voudrait pas traiter». Avec un tel site, certains sujets vont devenir incontournables : comment réagira-t-on si d’ici quelques semaines la proposition la plus votée par les internautes est la suppression du bouclier fiscal ?

En commentaire du billet de Greg, Cyrille modère cette prise de risque et fait une très belle référence à l’agora athénienne. Selon lui, on ne peut pas comparer cette initiative avec ce que pourraient faire des marques car il rappelle que c’est le propre de la politique de faire émerger des idées et permettre le débat. Si plus récemment, les partis avaient concentré la force de proposition, on peut voir ça comme un naturel retour des choses que la technologie rend possible.

Baptiste ajoute sur son blog que dans 10 jours, l’Ump lance son nouveau site « corp »… le parti de la rue de la Boétie est décidément très web, avec plus ou moins de succès : n’oublions pas le flop du lip-dub J !

J’ai pour ma part deux interrogations.

La première concerne le paradoxe entre les objectifs et les moyens : je doute que des jeunes internautes de sensibilité socialiste, écologiste, communiste se rendent sur un site lancé par l’UMP. Il me semble que la société est encore très cloisonnée politiquement, ce qui risque de malheureusement fausser le débat. On peut regretter que l’UMP n’ait pas profité d’être au pouvoir pour lancer un site similaire mais initié par le gouvernement plutôt que par un seul parti. Finalement, le biais principal de ce site, c’est qu’il a deux objectifs qui ne sont pas nécessairement conciliables : faire émerger des propositions venant de tous bords politiques et servir un seul parti lors d’échéances électorales à venir…

La seconde a trait à l’esprit 2.0 : je me demande s’ils se rendent-ils compte de ce qu’ils font ? Tous les membres du parti partagent-ils l’esprit 2.0 ? Comment expliquer aux élus et aux militants qu’un site créé par leur parti peut les mettre en difficulté, peut servir de haut parleur pour les idées de l’opposition ? Il ne faudrait pas que sous la pression d’une frange plus conservatrice, on arrive à supprimer des idées « gênantes ». Je me demande si l’on ne trouve pas l’idée géniale avant de se trouver ennuyé par sa mise en pratique et si finalement les politiques français sont vraiment 2.0…

On risque de le savoir vite.

Fabien Pecot

One Response to “L’@gora

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *