+33(1) 43 59 29 90 contact@gootenberg.fr

Hauts et bas des RP : Elena Salgado et le Financial Time

Elena Salgado saludando a la Reina par sagabardon

Que fait Elena Salgado, ministre de l’économie du gouvernement espagnol, lorsqu’elle veut rassurer les marchés sur la situation financière de son pays ? Achète-t-elle des spots de publicité sur Bloomberg ou des pages dans les grands quotidiens économiques du monde entier ? Non. Prononce-t-elle un discours devant la BCE à Francfort ou devant Wall Street ? Non plus.

Elle se contente de faire des RP : elle se rend à Londres pour y rencontrer les rédacteurs en chef du Financial Times ! Cette initiative qui souligne l’énorme influence du quotidien londonien sur le monde économique est une illustration au plus haut niveau de l’efficacité  RP en cas de situation de crise.

Très bonne tactique : on identifie le support le plus influent sur la cible visée et on organise un rendez-vous de la rédaction avec le porte parole le plus compétent. En plein dans l’actualité, dès le lendemain, un éditorial du FT se faisait l’écho du plan espagnol, détaillé par la ministre qui a visiblement convaincu la rédaction. Aucune campagne de publicité n’aurait pu dissiper les doutes et crédibiliser à ce point le plan concocté par le gouvernement Zapatero.

A l’inverse, ce qui est terrible, c’est que cette même ministre se voit forcée de préciser  dans ses médias nationaux qu’elle n’a pas eu besoin de « séduire » le conseil éditorial mais seulement de leur « expliquer » pourquoi le plan d’ajustement espagnol était crédible. Ce qui veut dire que même lorsqu’une ministre, multi-diplômée des plus grandes universités de son pays, fait des RP, on ne peut s’empêcher de l’imaginer dans le jeu de la séduction.

Pour des journaux espagnols ayant repris l’info (parfois même dans le titre), si on peut comprendre qu’ils aient voulu se moquer de la ministre, ils ont sans doute négligé l’image qu’ils renvoyaient eux-mêmes de leur profession : Imaginer le FT relayer une information biaisée sur la santé économique espagnole après deux ronds de jambe et un clin d’œil, fussent-ils ministériels, c’est prêter bien de considération à  leurs confrères …

Fabien Pecot

(photo : Elena Salgado saludando a la Reina – Crédit Sagabardon)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *