+33(1) 43 59 29 90 contact@gootenberg.fr

La décentralisation 2.0

gestion de reputationInternet et le TGV ont beaucoup fait pour la décentralisation dans certains métiers, permettant à de nombreux travailleurs indépendants de quitter Paris, s’installer dans d’autres grandes villes en France ou même « à la campagne », en restant connecté à leurs clients. Ils télé-travaillent au quotidien et se rendent à Paris, Londres ou ailleurs de temps en temps pour affaires. Je pense aux graphistes, aux métiers de l’édition, aux consultants indépendants divers et variés.

Les temps changent, le journal Les Echos nous régale cet été de sa série « Ces entreprises qui ont quitté la Région parisienne », le JDNet nous présente aussi quelques portraits d’entrepreneurs qui ont fait de même. Et même si l’Ile-de-France concentre toujours une part gargantuesque de l’activité et des richesses produites en France, l’émergence de grandes métropoles comme Lille, Lyon ou Marseille, couplée aux nouveaux moyens de communication rapide, pourrait permettre de répartir différemment l’activité à l’avenir.

A titre d’exemple, nous travaillons en ce moment sur la visibilité média et web du du Village Kinder (relations publiques et gestion de réputation), qui symbolise bien cette décentralisation de l’activité : le client (Kinder) est à Rouen, l’agence (Aspect) est à Paris, le Village est à Temple-sur-Lot dans le Lot-et-Garonne, et nous collaborons avec 6 bloggeuses qui sont à Paris, Marseille, Vannes, Lille et au Creusot …

Et parmi les lecteurs de ce blog, certains ont-ils fait cette expérience ?
Qui a quitté Paris pour exercer ailleurs ? Racontez-nous !

Fabien Pecot

4 Responses to “La décentralisation 2.0

  • J’aime beaucoup ce billet qui reflète bien l’image de la France actuelle, j’espère sincèrement que l’activité économique se déplacera progressivement en Province, il y a des talents partout et pas seulement à Paris, non ?

    Etant l’une des blogueuses « régionales » qui ont eu l’opportunité de travailler pour le Village Kinder, je félicite les décideurs qui font preuve d’audace dans l’organisation de cette opération… Bravo et merci

  • J’ai rejoin ce club depuis février (quitté Bruxelles pour télétravail depuis Waterloo, en Belgique). Résultat: super. Le business marche bien, et mes compagnons sont arbres et oiseaux plutôt que’embouteillages et fumées.

  • Oui, en effet, grâce au web il n’est plus indispensable de vivre au centre de la France. Mais malgré tout je mettrais un bémol, j’ai malheureusement loupé des opportunités, ne pouvant me déplacer tout le temps. je vis pour ma part à 1h20 de Paris en TGV et je ne me vois pas m’éloigner plus, je dois pouvoir faire régulièrement (entre une fois par mois et une fois par semaine) l’aller-retour dans la journée. Le contact humain et le réseau restent encore indispensables.

Trackbacks & Pings

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *