+33(1) 43 59 29 90 contact@gootenberg.fr

La e-reputation fait son show

Avec le lancement de « Carré Viiip », sa nouvelle émission de télé-réalité, TF1 met la e-reputation à la portée de tous Français. Si le concept de base, l’enfermement scénarisé d’un groupe de personnages passablement extravertis, varie peu, la nouveauté réside cette année dans le mode d’évaluation très 2.0 de la popularité des candidats : C’en est fini du bête SMS surtaxé, place à la e-reputation mesurée par le « Vipomètre ». Ainsi que le signale Le Parisien, chaque candidat sera noté sur la base du volume « d’articles dans la presse, d’interviews télé, de clics sur la page Facebook, de votes du public », qu’il / elle suscitera par son attitude – bref un indicateur de buzz qui résume bien la porosité entre médias classiques et médias sociaux: Un « bon » article, ou une vidéo virale, fabrique une reconnaissance instantanément sanctionnée par le sacro-saint clic sur le « J’aime » de Facebook … … Il existe, certes, des systèmes de mesure plus sophistiqués – tels que celui proposé par le site Famecount, le baromètre de popularité en ligne qui cumule la présence sur Facebook, Twitter et YouTube -. Mais on comprend bien que TF1 se refuse à comptabiliser l’audience de YouTube un canal directement concurrent, comme indicateur de succès. Il s’avère cependant qu’en comptabilisant le trafic sur Facebook, la chaîne confère ses lettres de noblesse au premier des médias sociaux. Ainsi, l’intégration du Vipomètre dans un programme de forte audience (espérée) ne marque-t-elle pas clairement l’entrée de la ménagère de moins de 50 ans dans l’ère du 2.0 ?

François Ramaget

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *