+33(1) 43 59 29 90 contact@gootenberg.fr

La campagne 2.0 du moment: « Ensemble pour les restos », quand les tweets et les shares réduisent la faim dans le monde

 

 

Vous avez certainement pu, au cours de la semaine dernière, voir pulluler ce visuel sur votre facebook wall. Un relent de la Saint Valentin, moment fort  en communication de la semaine précédente, ou une démarche en  avance pour l’année prochaine ? Rien de tout cela.

Tout simplement une campagne des restos du cœur en partenariat avec Carrefour et Danone qui « s’engagent » à offrir un repas pour chaque partage (virtuel) de l’image ci-jointe, ainsi que pour chaque tweet comportant le hashtag #restos 2012.

Un très beau et très foudroyant succès, avec plus de 150 000 shares, et le hashtag propulsé en trending topic ! La campagne enflamme internautes et blogueurs qui s’empressent de relayer l’information car après tout, ce n’est pas tous les jours que l’on a l’occasion de faire une bonne action sans débourser un centime ni bouger de sa chaise !

Néanmoins, cette belle réussite 2.0 soulève quelques interrogations :

1 share/1 tweet = 1 repas offert ? Donc 170 000 shares = 170 000 repas offerts? A cette question ceux qui auront pris la peine de se rendre sur le site de l’opération pourront trouver la réponse : non, car les repas sont limités à 10 000 pour #restos2012 et 5 000 pour facebook. Dommage…

Que se serait-il passé si (improbable certes) personne n’avait partagé l’information ? 0 share/tweet = 0 repas pour les démunis ? On peut trouver un peu étrange, voire outrageant pour les plus extrêmes que l’on relie le problème de la malnutrition des plus nécessiteux à l’humeur 2.0 des internautes.

Et pour finir, pourquoi cette mécanique du tweet/share, communément utilisée par des marques comme Danone et Carrefour dans des jeux concours afin gagner des fans et de la visibilité sur les réseaux sociaux ?

La réponse est peut-être dans la question…

Julie

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *