+33(1) 43 59 29 90 contact@gootenberg.fr

Résultats électoraux sur les réseaux sociaux : la machine infernale ?

 

 

Le débat commence d’enfler au fur et à mesure que l’échéance se rapproche : alors même que la diffusion des résultats d’élections avant la fermeture du dernier bureau de vote métropolitain est passible de 3750 euros d’amende et qu’elle est considérée comme un délit passible du tribunal correctionnel, il est évident que les résultats du premier tour de la présidentielle seront connus dimanche autour de 18h…


Avec plus de 5 millions de profils Twitter en France selon la dernière étude Semiocast, ce sont ainsi plusieurs millions de tweets, retweets et posts d’infos (légales là-bas) de sites belges et suisses qui étaleront les résultats au vu et au su de tous les internautes et mobinautes de l’hexagone avant 20h.

On peut supposer que ça ne changera grand-chose au résultat final mais la dizaine d’agents publics la Commission Nationale de contrôle de la Campagne électorale en vue de l’Election Présidentielle (CNCCEP) risque d’avoir du pain sur la planche…  Verbalisera ? Verbalisera pas ? Le cas semble ubuesque mais, si un million de Twittos nationaux étaient verbalisés, ce serait plus 4 milliard d’euros qui pourraient entrer dans les caisses de l’Etat. A l’instar de la hausse des  amendes de stationnement qui rapporte près de 20 milliards aux budgets des collectivités territoriales, les réseaux sociaux vont-ils voler au secours du déficit public ? 😉

François

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *